logo
  • Home

ATTENTION ! A ne pas manquer – Mardi 17 mai à La Rochelle

Dans le cadre de l'évènement l’ « Affaire Dreyfus », Madame Jeanne BERNARD-GRIT, responsable de l'Action culturelle et éducative, assurera une permanence à partir de 16h30 dans l'exposition pour la présenter aux personnes qui souhaiteraient la découvrir avant d'aller écouter la conférence de M. Jean-Marie DIGOUT à 18h30.

Mardi 17 mai à 18h à La Rochelle – Regards sur l’Affaire Dreyfus

2016 05 17 Petite

 

Jean-Marie Digout s'est penché sur l'histoire des condamnés au bagne, et sur de grandes affaires judiciaires qui ont marqué l'histoire, donc il montre les aspects : judiciaires, politiques et humains lors des conférences qu’il donne, également dans les bandes dessinées qu’il publie.

Cette conférence sur l'affaire Dreyfus propose une évocation du contexte historique et de la complexité des faits : la condamnation à la déportation, pour haute trahison, le 22 décembre 1894, la détention à l’île au Diable, la nouvelle condamnation au procès de Rennes en 1899, jusqu'à la réhabilitation en 1906.

Un épisode local moins connu sera plus particulièrement traité par Jean-Marie Guigou : les 36 jours qu’Alfred Dreyfus à passé au dépôt des forçats de Saint-Martin de Ré, avant d'être embarqué pour le bagne de Guyane le 22 février 1896.

Cette conférence accompagne l'ouverture au public de l'exposition Regards sur l'affaire Dreyfus, archives de sa détention à l’île de Ré et dessins de Jean-Marie Digout, qui sera présentée aux archives départementales du 17 mai au 28 octobre 2016.

Jean-Marie Digout à prêté son concours à cette exposition en acceptant lui faire figurer un choix de planches originales de la bande dessinée qu'il prépare sur l'affaire Dreyfus.

Du 17 mai au 28 octobre 2016 à La Rochelle - Regards sur l'Affaire Dreyfus - Archives de sa détention à l’île de Ré et dessins de J-M Digout

2016 05 Petite

 

Alfred Dreyfus est condamné pour trahison le 22 décembre 1894. Avant son envoi au bagne, il ne passe que 36 jours au dépôt de Saint-Martin-de-Ré et pourtant le dossier 4M2/43 versé par la préfecture aux Archives départementales compte plus de 100 documents. Rapports, instructions, notes et correspondances entre le ministère de l'Intérieur, la préfecture, le directeur du dépôt de Saint-Martin, témoignent de l'obsession sécuritaire de l’administration face aux passions que l' « Affaire » déchaine.

Isolé dans un quartier spécialement aménagé, Alfred Dreyfus est surveillé en permanence au travers d'un grillage. Chaque jour le gardien-chef rapporte au directeur les moindres gestes du détenu, ce qu'il a mangé, ses humeurs… Sa femme ne sera autorisée à lui rendre visite que le 13 février. Lorsqu'on l'embarque brutalement sur le Ville de Saint-Nazaire le 22 février, il ne sait même pas qu'il est envoyé en Guyane.

L'exposition confronte ces pièces administratives avec des citations du journal Cinq années de ma vie que Dreyfus a publié en 1901, mais aussi avec la presse de l'époque. Tandis qu'une chronologie permet de situer cette épisode dans l'ensemble de l' « Affaire », les documents prennent vie grâce aux dessins originaux de l'avocat rochelais Jean-Marie Digout qui prépare une bande dessinée sur l'Affaire Dreyfus.

Le lundi de 10h à 17h30 et du mardi au vendredi de 9h à 17h30 aux Archives départementales de la Charente-Maritime

Les femmes dans l'histoire du Poitou-Charentes

Les femmes dans lhistoire du poitou charentes Petite

Elles ont régné, elles ont écrit, elles ont inventé, elles ont résisté, elles ont sauvé des vies…

En France et dans les Charentes et le Poitou, les femmes ont toujours joué un rôle important dans la société. Actrices de l’histoire, actives dans tous les domaines de la vie publique, au fil des siècles et notamment ces deux derniers, elles se sont affirmées. Si l’ouvrage dessine une « condition féminine » en évolution, il montre aussi l’hétérogénéité, la diversité des statuts, des appartenances sociales, culturelles…

Par leur personnalité extraordinaire, les deux cents femmes réunies dans cet ouvrage ont eu un destin déterminant pour l’histoire régionale. Femmes d’art, de lettres, de pouvoir, de savoir, d’action ou de foi, elles font chacune l’objet d’une biographie qui illustre leur singularité et un index favorise leur consultation rapide. Dans la Résistance, elles se sont révélées très actives et efficaces, payant comme les hommes un lourd tribut. De nombreuses figures féminines émergent, d’Aliénor d’Aquitaine à Isabelle Autissier, en passant par Madeleine Chapsal et Colette Besson.

Véritable panorama des grandes femmes, ce livre propose une histoire du Poitou-Charentes au féminin.

Une conférence sur le sujet devrait être donnée en 2017. Préparez-vous !

L’auteur, Gérard Blier, est agrégé de l’Université, docteur ès lettre et sciences humaines, inspecteur d’académie honoraire, membre de l’Académie des Belles-lettres, Sciences et Arts de La Rochelle. Il a produit de nombreux ouvrages qui traitent de l’histoire du département de Charente-Maritime, ou de thèmes plus généraux comme l’enseignement, la stratégie ou la diplomatie.

Plus d'articles...

Logo
Association Des Amis des Archives
de Charente Maritime

35 rue Vaux de Foletier
17000 La Rochelle

Tél : 05 46 66 30 02

 
Carte La Rochelle petite

LA ROCHELLE
35 rue  Vaux de Foletier
17042 La Rochelle Cedex 1

Carte Jonzac petite

JONZAC
81 - 83 rue Sadi Carnot
17500 Jonzac