logo
  • Home

Enseigner la Grande Guerre – La Rochelle le mardi 1er octobre 2019 à 18h00

2019 10 01

 

Les commémorations du centenaire du premier conflit mondial sont derrière nous, sources d'initiatives et manifestations variées, allant de la publication d'ouvrages aux expositions, en passant par des spectacles. La Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale a ainsi labellisé plus de 4000 événements en France et dans le monde, classés sous des thématiques comme Tourisme, Concert, Manifestation scientifique, Projection...

Parallèlement les Archives de France ont organisé une Grande Collecte de souvenirs personnels ou familiaux destinés à enrichir les services publics d'archives en complétant les archives officielles.

La question qui se pose maintenant, au-delà de la commémoration, au-delà de la collecte de documents d'origine privée, est celle de la transmission : comment enseigner cette Grande Guerre ?

Par Rémy CAZALS, professeur émérite d'histoire contemporaine à l'université de Toulouse Jean Jaurès

L'arrivée du train : métamorphose de la vallée de la Charente – La Rochelle le mardi 17 septembre 2019 à 18h

2019 09 17

 

Cette conférence, largement illustrée par des documents d’archives et des photographies anciennes et actuelles, présentera les transformations de la vallée entraînées par l’aménagement de la ligne ferroviaire entre Rochefort et Cognac, dans les années 1860.

Par Pascale MOISDON, chargée de l’inventaire du patrimoine de la vallée de la Charente pour la Région Nouvelle-Aquitaine.

Conférence gratuite et ouverte à tous, dans la limite des places disponibles.

L’origine de la médecine par les plantes des premiers hommes cueilleurs à Hidegarde von Bingen (du paléolithique au XIIème siècle) - Jonzac le 18 juillet à 21h00

2019 07 18

 

L’herboristerie, la médecine par les plantes ou la phytothérapie, est la plus ancienne des médecines et ce quel que soit le pays ou le continent.

Depuis l’apparition des civilisations, les plantes ont été utilisées en tisanes, onguents, collyres, emplâtres servant ainsi à soulager les maux de tous les jours, mais parfois aussi à envoûter ou de manière plus radicale à empoisonner…

L’Antiquité fera une grande consommation de cumin, de séné, de lin, de myrrhe, de jusquiame et autre pavot. Mais c’est surtout au Moyen âge que le clergé va s’emparer de la médecine savante, brûlant sorcières et guérisseurs qui utilisaient les plantes interdites, comme la datura appelée aussi « souffle du diable » ou la mandragore, sensée croître au pied des buchers où le sperme des pendus la fécondait.

Au XIIème siècle une abbesse, Hildegarde von Bingen, l’une des recluses les plus érudites de son temps, contemporaine de Geoffroy III, le fondateur de l’hôpital des pèlerins de Pons, saura se distinguer de ses contemporains en étudiant tout ce que la Nature lui offrira. Elle va également beaucoup écrire, mais elle composera aussi de la musique (plus de 70 hymnes et liturgies), inventera un alphabet (le lingua ignota), observera, dispensera et soignera tous les notables de son époque. Tout autre qu’elle, protégée par Bernard de Clervaux, aurait fini au bûcher.

Dans sa conférence, Anne-Marie Molinié développera les origines de l’herboristerie des premiers hommes cueilleurs, jusqu’au moyen âge avec Hildegarde von Bingen, elle abordera la théorie des signatures puis présentera quelques plantes en se référant aux recommandations qu’Hildegarde en faisait….enrichies, bien évidemment, par les observations de la science moderne.

Anecdotes et légendes émailleront cette présentation…

Tiré du livre « les plantes médicinales d’hier et d’aujourd’hui », par Anne-Marie Molinié

Les deux vies d'Abel Barbin, né Adélaïde Herculine (1838-1868) – La Rochelle le mardi 6 octobre 2020 à 18h00 (sur réservation)

2020 10 06

 

Premier témoignage connu écrit par un.e intersexe, Adélaïde Herculine Barbin livre l'histoire bouleversante de sa vie qui la vit changer de sexe à l'état civil à 22 ans pour devenir Abel Barbin. Ce texte a été révélé au grand public en 1978 par Michel Foucault sans qu'aient pu être percées les identités des personnes et des lieux jalonnant sa courte existence. Une enquête approfondie dans les archives de Charente-Maritime permet aujourd'hui d'éclairer la vie de la pauvre fille de sabotier qui, de Saint-Jean-d'Angély à Archiac en passant par La Rochelle et l'île d'Oléron, est devenue institutrice dans un pensionnat de jeunes filles. Elle y noue une relation amoureuse aussi passionnée qu'interdite avant de se penser homme et de s'exiler à Paris. D'abord employé de bureau, Abel dégringole pourtant dans une misère extrême, muré dans un mal-être et une détresse continuels jusqu'à abréger ses jours en 1868, a 29 ans. Entre ferveur et dolorisme, deux marqueurs catholiques très prégnants chez Barbin, son autobiographie est l'expression romantique d'une singularité comparable a aucune autre au XIXe siècle.

Par Gabrielle HOUBRE, historienne, université de Paris

Mardi 6 octobre 2020 à 18h, sur réservation au : 05 46 45 17 77 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Plus d'articles...

Logo
Association Des Amis des Archives
de Charente Maritime

35 rue Vaux de Foletier
17000 La Rochelle

Tél : 05 46 66 30 02

 
Carte La Rochelle petite

LA ROCHELLE
35 rue  Vaux de Foletier
17042 La Rochelle Cedex 1

Carte Jonzac petite

JONZAC
81 - 83 rue Sadi Carnot
17500 Jonzac