L’origine de la médecine par les plantes des premiers hommes cueilleurs à Hidegarde von Bingen (du paléolithique au XIIème siècle) - Jonzac le 18 juillet à 21h00

2019 07 18

 

L’herboristerie, la médecine par les plantes ou la phytothérapie, est la plus ancienne des médecines et ce quel que soit le pays ou le continent.

Depuis l’apparition des civilisations, les plantes ont été utilisées en tisanes, onguents, collyres, emplâtres servant ainsi à soulager les maux de tous les jours, mais parfois aussi à envoûter ou de manière plus radicale à empoisonner…

L’Antiquité fera une grande consommation de cumin, de séné, de lin, de myrrhe, de jusquiame et autre pavot. Mais c’est surtout au Moyen âge que le clergé va s’emparer de la médecine savante, brûlant sorcières et guérisseurs qui utilisaient les plantes interdites, comme la datura appelée aussi « souffle du diable » ou la mandragore, sensée croître au pied des buchers où le sperme des pendus la fécondait.

Au XIIème siècle une abbesse, Hildegarde von Bingen, l’une des recluses les plus érudites de son temps, contemporaine de Geoffroy III, le fondateur de l’hôpital des pèlerins de Pons, saura se distinguer de ses contemporains en étudiant tout ce que la Nature lui offrira. Elle va également beaucoup écrire, mais elle composera aussi de la musique (plus de 70 hymnes et liturgies), inventera un alphabet (le lingua ignota), observera, dispensera et soignera tous les notables de son époque. Tout autre qu’elle, protégée par Bernard de Clervaux, aurait fini au bûcher.

Dans sa conférence, Anne-Marie Molinié développera les origines de l’herboristerie des premiers hommes cueilleurs, jusqu’au moyen âge avec Hildegarde von Bingen, elle abordera la théorie des signatures puis présentera quelques plantes en se référant aux recommandations qu’Hildegarde en faisait….enrichies, bien évidemment, par les observations de la science moderne.

Anecdotes et légendes émailleront cette présentation…

Tiré du livre « les plantes médicinales d’hier et d’aujourd’hui », par Anne-Marie Molinié

Mémoires d'un officier de marine négrier : Claude-Vincent POLONY - La Rochelle le mardi 14 mai à 18h00

 

2019 05 14

Claude-Vincent POLONY (1756-1828) est l’un des derniers officiers négriers français. Originaire de Rochefort, orphelin de peu de fortune, il entre d’abord dans la marine de guerre et participe aux prémices de la guerre d’indépendance américaine. La paix revenue, le jeune officier se tourne vers un commerce alors florissant, la traite négrière, avant de reprendre un parcours militaire.

Conservés aux Archives départementales de la Charente-Maritime, les mémoires qu’il rédige sont un témoignage rare sur cette période de l’histoire à la fin du XVIIIe siècle marqué par des guerres, de celle de l’indépendance américaine aux guerres de la Révolution et de l’Empire, et par un commerce, la traite des Noirs, qui pour être encore ordinaire, n’en connaît pas moins sa première abolition.

A l’occasion de la publication de ce manuscrit, les conférenciers, Louis-Gilles PAIRAULT et Albert-Michel LUC, évoqueront la carrière de POLONY et quelques un des aspects les plus intéressants de ses mémoires.

 2019 05 14 Polony

Par Louis-Gilles PAIRAULT, conservateur en chef du patrimoine et directeur des Archives départementales de la Charente-Maritime, et Albert-Michel LUC, docteur en Histoire et inspecteur honoraire de l’Éducation Nationale.

Au temps des Américains (projection - débat) - La Rochelle le mardi 9 avril 2019 à 18h00

 

2019 04 09

 

En 1950, l’ombre de la Guerre Froide plane sur le monde. Les USA et l’URSS se font face, dans une confrontation globale, qui entraîne l’implantation de bases américaines en Europe sous l’égide de l’Otan.
Le sud-ouest de la France servira de base arrière au dispositif de l’US Army qui traverse en diagonale le territoire national. Certains dénoncent cette « occupation » (…) d’autres jugent cette présence indispensable (…). Tous pour autant vont assister, incrédules ou émerveillés, au déferlement de l’American way of life !

Le temps des Américains sera cette improbable rencontre. Aujourd’hui que reste-t-il de ce télescopage culturel ? Que sont devenues ces bases américaines ? Quel est l’héritage de ce premier choc ?

En présence de Yves-Antoine JUDDE, François VIVIER, réalisateurs et Didier ROTEN, producteur.

Plus d'articles...

Logo
Association Des Amis des Archives
de Charente Maritime

35 rue Vaux de Foletier
17000 La Rochelle

Tél : 05 46 66 30 02

 
Carte La Rochelle petite

LA ROCHELLE
35 rue  Vaux de Foletier
17042 La Rochelle Cedex 1

Carte Jonzac petite

JONZAC
81 - 83 rue Sadi Carnot
17500 Jonzac