Parole d'une réfugiée espagnole : Neus Olivé Cabré – La Rochelle le Mardi 17 mars 2020 à 18h00

2020 03 17

 

À partir de février 1939, la France ouvre ses frontières à 500 000 réfugiés républicains espagnols fuyant la guerre civile. Deux tiers de ces exilés sont hébergés en urgence dans les Pyrénées-Orientales, les autres emmenés vers différents départements français, dont la Vendée et la Charente-Maritime.

Neus (Maria de las Nieves) Olivé Cabré naît dans une famille de paysans le 11 juin 1934 à La Granadella, dans la région des Garrigues en Catalogne. En 1938, ses parents ont cinq enfants ; leur ferme est située prés du front, où la bataille de l'Ebre fait rage durant l'été. En décembre, les franquistes lancent l'offensive ; une bombe tombe prés de Nieves, son tympan éclate, elle en restera handicapée à vie. La famille fuit alors vers la France, c'est le début d'un long exode qui conduira la famille en Vendée, puis à La Rochelle... Nieves s'y marie en 1954 avec Roland Chéritat, et deviendra plus tard conseillère municipale pendant la mandature de Michel Crépeau.

Un film de Dominique et Pierre Laudijois

Projection-débat, en présence de Madame Neus Olive Cabré-Chéritat

Les réutilisations des bases de sous-marins de 1944 à nos jours – La Rochelle le mardi 8 février 2020 à 18h00

2020 02 18

 

Bien qu'inachevés et abimés par les bombardements alliés et par des sabotages, les bases de sous-marins (U-Boot-Bunker) ne sont pas détruites à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Au contraire, elles font l’objet de toutes les attentions de la part de la Marine française qui décide d'en conserver certaines, partiellement ou intégralement comme cela fut le cas à La Pallice. Les alvéoles de ces bases que la Marine n'utilise pas sont mises à la disposition d'entreprises industrielles civiles par l’intermédiaire des chambres de commerce et des ports autonomes.

Avec la fin de la Guerre froide et la désindustrialisation au début des années 1990 les U-Boot-Bunker se voient de nouveau abandonnés. Toutefois, des villes comme Bordeaux, Saint-Nazaire et Lorient, parviennent à faire de ces tiers-lieux des points centraux, principalement par le biais d'activités culturelles. Pour cela, des transformations importantes et non sans conséquences sur le bâti sont entreprises à partir de la fin des années 2000 jusqu'à nos jours.

Par Jean-Baptiste BLAIN, doctorant en histoire

L’œuvre des Cognacq Jaÿ : sur les traces d'Ernest Cognacq et de Louise Jaÿ – La Rochelle le Mardi 21 janvier 2020 à 18h

2020 01 21

 

Les réalisations du couple Cognacq-Jaÿ, au terme de cinquante-quatre années d'une vie commune débutée en 1872, furent des plus considérables. Partis de rien, puis sans jamais avoir recours au crédit, Ernest Cognacq né à Saint-Martin-de-Ré, et Marie-Louise Jaï native de Samoëns dans une Savoie alors rattachée au royaume de Sardaigne, firent de leur petite boutique La Samaritaine le premier en importance des Grands Magasins français. Ils développèrent dans le même temps une œuvre philanthropique remarquable, et constituèrent une collection d'œuvres d'art parmi les plus célèbres de leur époque.

Grâce à plusieurs années de recherches dans les archives publiques et privées, il nous est maintenant donné de mieux connaître la vie, d’appréhender plus précisément ce qui permit les réussites de ce couple aujourd'hui encore trop méconnu.

Par Michel GAUDIN, historien

Logo
Association Des Amis des Archives
de Charente Maritime

35 rue Vaux de Foletier
17000 La Rochelle

Tél : 05 46 66 30 02

 
Carte La Rochelle petite

LA ROCHELLE
35 rue  Vaux de Foletier
17042 La Rochelle Cedex 1

Carte Jonzac petite

JONZAC
81 - 83 rue Sadi Carnot
17500 Jonzac