logo

Du 15 septembre 2012 au 28 juin 2013 - Jonzac - Sur les traces d'une grande idée : l'école pour tous

Des prémices de l'enseignement moderne, au début du XIXe siècle, à l'aboutissement des lois Jules Ferry et jusqu'à la fracture causée par la Deuxième Guerre mondiale, les villes et villages de la Charente-Maritime gardent les traces de l'implantation de l'école sur leur territoire. Ces traces sont visibles dans le paysage avec notamment les fameuses "mairie-école" dont de nombreux villages conservent encore l'usage. Elles sont aussi présentes dans la mémoire collective à travers les figures de l'institutrice et de l'instituteur, symboles de la diffusion de l'instruction primaire dans le pays, de la professionnalisation de la fonction enseignante et de sa féminisation.

Grâce à ces "hussards de la République", l'apprentissage de la lecture, de l'écriture, mais aussi de l'instruction civique, entre dans la vie quotidienne des enfants.

A partir des documents conservés aux Archives départementales, cette exposition évoque l'édification d'une école obligatorie et républiquaine.

5 novembre 2012 au 5 février 2013 - La Rochelle - Le Conseil général de la Charente-Maritime, quelques jalons pour deux siècles d'histoire

2012-11-05_au_2013-02-05_-_petite

Le Conseil général, institution créée à la Révolution française, a eu un rôle de plus en plus important dans la construction du département et la création de son identité. L’exposition propose quelques jalons marquants de son histoire : les épisodes de sa création, le découpage administratif, le choix du chef-lieu et la mise en place des modalités de son fonctionnement. Un hommage est également rendu à quelques personnalités majeures du Conseil général. Parmi les nombreuses missions, l’exposition souhaite mettre en avant le développement des voies de communication, son soutien à l’agriculture et son rôle dans la mise en place du lien social ainsi que dans la sauvegarde de la mémoire du département. A la fin du parcours sont présentés trois grands évènements de l’histoire du Conseil général : la Seconde Guerre mondiale, véritable rupture dans l’institution, le récit du changement de nom du département et, enfin, l’évènement majeur que représentent les lois sur la décentralisation dans le développement des compétences du Conseil général. 

30 avril au 31 août 2012 - Jonzac - Les graffiti anciens, de Brouage à Moings

Ecrits et dessins gravés dans la pierre, les graffiti anciens sont le témoignage d'un instant. La citadelle de Brouage et l'église de Moings en sont deux exemples édifiants. Grâce à des moulages et des photographies des deux sites, l'exposition présente un reflet de l'imagerie des hommes d'une époque.

A Brouage, sur les murs des remparts, les soldats du XVIIe siècle ont dessiné navires marchands, épée ou chaussures de femme.

A Moings, sur les murs de l'église, au moment de sa construction au XIIe siècle, un seul homme entreprend de graver des scènes de chevalerie, illustrant chevaliers, châteaux fortifiés, ou encore paons, image de la résurrection.

14 décembre 2011 au 1er juin 2012 - La Rochelle - Condamné à mort !

2011-3_-_petit

La peine capitale dans les archives historiques de la cour d'assises de la Charente-Maritime

 

Cette exposition s'attache à évoquer, à partir des documents conservés aux Archives départementales, les affaires criminelles pour lesquelles la cour d'assises de Saintes a été amenée à prononcer des condamnations à mort, depuis sa première séance le 16 juillet 1811, jusqu'à celle du 23 janvier 1947, date du dernier arrêt de condamnation à mort.

 

Après un rappel historique sur l'évolution de l'application de la peine capitale en France jusqu'à sa suppression par la loi du 30 septembre 1981, sont présentés les bâtiments successifs occupés par la cour d'assises de Saintes qui a succédé au tribunal criminel départemental. Puis le visiteur suit les étapes de l'instruction d'une affaire, depuis la révélation du crime jusqu'à l'exécution de la peine, en passant par le déroulement d'un procès devant la cour d'assises. Les exemples pris dans les dossiers d'affaires permettent de montrer l'évolution des motifs de condamnation. La modification du statut des exécuteurs et du choix des lieux d'exécution, jusqu'à l'effacement total du châtiment suprême de la scène publique, sont également illustrés par des documents d'archives, certains provenant des fonds anciens de la médiathèque de Saintes.

 

A la fin du parcours, huit récits d'affaires, histoires de vies interrompues, sont présentés au public, pour certains accompagnés d'articles de journaux régionaux qui, dès la seconde moitié du XIXe siècle, ont diffusé les comptes rendus d'assises et relaté plus particulièrement certains procès. Les derniers condamnés à mort en Charente-Maritime sont Germaine Besse, la dernière femme exécutée à Saintes le 8 juin 1943 et René Andrès, le dernier homme guillotiné le 26 juillet 1947.

 

 

Du 14 décembre 2011 au 4 mai 2012

aux Archives départementales de la Charente-Maritime

35 rue F. de Vaux-de-Foletier

17042 LA ROCHELLE cedex 1

 

Visite libre et gratuite le lundi de 10h à 17h30, du mardi au vendredi de 9h à 17h30

 

Logo
Association Des Amis des Archives
de Charente Maritime

35 rue Vaux de Foletier
17000 La Rochelle

Tél : 05 46 66 30 02

 
Carte La Rochelle petite

LA ROCHELLE
35 rue  Vaux de Foletier
17042 La Rochelle Cedex 1

Carte Jonzac petite

JONZAC
81 - 83 rue Sadi Carnot
17500 Jonzac